Résultats

Les patients atteints d’AHA comprenaient 23 hommes et 13 femmes, avec un âge moyen de 62,2 ans (plage, 20-85 ans). La plupart des anévrismes étaient extrahépatiques (78%) et simples (92 %). Le diamètre moyen de l’anévrisme à la présentation était de 3,6 cm (plage de 1,5 à 14 cm). Cinq anévrismes avaient été rompus (14 %) et quatre étaient symptomatiques (11 %). La mortalité par rupture était de 40%. Sur les 9 patients présentant des anévrismes rompus ou symptomatiques, 2 patients présentaient une AHA multiple, 3 patients présentaient une dysplasie fibromusculaire et 2 patients présentaient une polyartérite noueuse. Les cinq AHA qui se sont rompus étaient d’origine non athérosclérotique (P =.001). Quatorze patients (39%) ont subi des procédures électives, y compris une excision avec greffe veineuse (n = 7), une excision avec greffe de dacron (n = 3), une excision seule (n = 2) et une embolisation percutanée (n = 2). Deux greffes veineuses et une greffe de dacron sont devenues occlusives en 1 an. La prise en charge non opératoire a été choisie chez 22 patients (61%) présentant un diamètre d’anévrisme moyen 2.3 cm (plage, 1,5-5 cm). Aucune complication liée à l’anévrisme n’est survenue au cours du suivi moyen de 68,4 mois (intervalle, 1 à 372 mois). La croissance de l’anévrisme a été identifiée chez 27%, la plus grande étant de 0,8 cm sur 34 mois.

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.